Badeaux, ASBL pour la promotion de l’histoire locale et du tourisme culturel et défense du patrimoine et de l’environnement

Promotion de l'histoire locale, de l'ubranisme et du tourisme
Défense de l'environnement naturel et du patrimoine architectural

Ville de Tournai Balise 1 Balise 4 Balise 7 Balises 9,10 Balise 11 Balise 12 Balise 15 Balise 19 Balise 20   
      Balise 21 Balise 22 Balise 24 Balise 25 Balise 28 Balise 29 Balise 39 Balise 42 Balise 44   
  Home >  Balisages >  Ville de Tournai   > Balise 20 - Le Palais épiscopal

Thierry DEMEY
Circuit découverte du Coeur historique de Tournai

Balise 20: Le Palais épiscopal

Balise 20 - Le Palais épiscopal

A quoi sert-il ?

Le palais épiscopal abrite les appartements de l'évêque du diocèse de Tournai. En tant que responsable des communautés chrétiennes de ce territoire, il a seul le droit d'ordonner les prêtres, de nommer les curés, de pourvoir aux autres emplois ecclésiastiques et d'assurer la discipline.

Il était une fois…

Balise 20, détail Le palais épiscopal a été construit au moment où Tournai a été érigé en diocèse autonome, distinct de Noyon. C'est l'évêque Anselme, sacré en 1146, qui en prit l'initiative. Un fragment de façade du 12ème siècle - un mur en moellons sur deux niveaux avec arcs de décharge - est visible près du passage voûté - aussi dénommé la " fausse porte " - qui conduit au Vieux Marché aux Poteries.

Comme tous les édifices publics, le palais a vécu l'histoire de la ville dans ses matériaux : détruit par le feu et entièrement reconstruit en 1304 et en 1940, occupé par Alexandre Farnèse lors de la prise de la ville en 1581, hôtel de passage pour les puissants - de Philippe-Auguste à Charles Quint - ,transformé en gigantesque infirmerie par l'évêque François de Beauveau lors du siège de 1709 par les troupes du duc de Marlborough, siège de l'administration de l'arrondissement de Tournai sous le Directoire à partir de 1795, etc.

Son allure extérieure s'est figée depuis la patiente restauration de l'évêque Maximilien Villain de Gand, encouragé par les archiducs Albert et Isabelle. C'est lui qui a ajouté la tourelle d'escalier (1643) en briques et pierre blanche. Pour le surplus, le palais est un vaste quadrilatère autour d'une large cour intérieure, agrandi vers l'extérieur de la place par l'évêque Jean Chevrot (1440-1460).

On raconte que…

Disposant du droit de haute et basse justice dans plusieurs villages du Tournaisis, les évêques n'hésitaient pas à emprisonner les condamnés dans des cellules de leur palais. Leurs sentences étaient rarement contestées. En 1291, le peuple s'opposa au passage d'un malfaiteur conduit au supplice. Cela n'empêcha pas l'évêque de faire pendre le coupable à un gibet dressé sur la muraille la plus haute de la cour épiscopale.



Ville de Tournai
Exemples de balise